Clinique vétérinaire Janson S.P.R.L.

> Revenir aux articles

L’hyperoestrogénisme du furet

L’hyperoestrogénisme représente une dysendocrinie fréquemment rencontrée chez la femelle furet non stérilisée.
Il est important dans le diagnostic différentiel de l’alopécie (absence de poil)symétrique bilatérale du furet de discerner l’hyperoestrogénisme de l’atteinte corticosurrénalienne.

Etiologie



L’alopécie est due à une exposition prolongée à des taux élevés d’oestrogènes endogènes dus à un résidu ovarien, à l’absence de coït chez la femelle non stérilisée ou à une hyperactivité surrénalienne chez la femelle stérilisée.
Dans cette espèce, l’oestrus est provoqué par l’augmentation de la durée d’éclairement (supérieure à 12 heures par jour).
La furette présente un cycle mono oestrien de 120 jours interrompu par l’accouplement (ovulation 30 à 40 h après l’accouplement).
Lors d’absence de coït, les chaleurs perdurent tant que la durée du jour ne diminue pas en dessous de 12 heures et les animaux sont soumis à une imprégnation oestrogénique continue et durable produisant une aplasie médullaire avec comme résultat une anémie.
Si cette imprégnation est supérieure à un mois, le risque d’hyperoestrogénisme est plus grand.

Symptômes



Au point de vue dermatologique, on note, une alopécie symétrique bilatérale du tronc, de la queue, ainsi que des poils fins.
Les signes généraux sont un gonflement vulvaire, un amaigrissement, et dans certains cas des pétéchies, des ecchymoses, voire des hémorragies nasales, parfois une parésie des postérieurs, possibilité de gastrite hémorragique.
Mort par hémorragie suite à l’anémie et la thrombocytopénie (diminution du taux de plaquettes).

Pronostic



Le pronostic dépend de la valeur de l’hématocrite (norme 30-55%, variation entre le furet putoisé et le furet albinos).

Traitement



L’ovariectomie est le traitement de choix.
Dans le cas où la chirurgie ne peut être pratiquée immédiatement, on peut utiliser des hormones dont le but est de diminuer le taux d’oestrogènes sanguins en favorisant l’ovulation.

Dans certains cas, une transfusion sanguine est nécessaire avant et après la chirurgie.

Prévention



Une ovariectomie peut être envisagée préventivement à l’âge de 6 mois pour les furettes non destinées à la reproduction.

Commentaires



Lors de l’ovariectomie, il est indispensable de disséquer la bourse graisseuse dans laquelle se situe l’ovaire. Ceci explique le nombre important de cas d’hyperoestrogénisme rencontré aux Etats-Unis où les animaux sont stérilisés vers l’âge de 6 semaines et par cautérisation.