Clinique vétérinaire Janson S.P.R.L.

> Revenir aux articles

L’insuffisance lacrymale chez le chien ou le « syndrome d’œil sec ».

Les glandes lacrymales du chien.



Le chien possède 4 types de glandes lacrymales. Deux types de glandes sont importantes pour constituer les larmes en quantité suffisante : la glande lacrymale principale et la glande nictitante.

Si ces glandes ne produisent plus les larmes en quantité suffisante, on parle de « syndrome d’œil sec » ou encore d’ « insuffisance lacrymale quantitative ».





Symptômes.



Si les larmes ne sont plus produites en quantité suffisante, il peut y avoir des répercussions sur :
- les conjonctives : elles apparaissent rouges (conjonctivite).
- les sécrétions oculaires : plus abondantes, purulentes, elles restent collées à la cornée en formant de petits filets de pus (Figure 2).


Figure 2

- la cornée :
o la cornée d’un animal sain est toujours lisse, brillante et transparente.
o ce qui est anormal :
? une cornée terne et dépolie.
? un œdème cornéen (coloration bleuté de la cornée) (Figure 3).
? un ulcère cornéen (« trou » dans la cornée) (Figure 3).
? la présence de pigments foncés sur la cornée (Figure 4).


Figure 3

Figure 4


On peut également observer des signes de douleur oculaire :
- le chien cligne plus souvent des yeux.
- le chien ferme les yeux en présence de lumière.
- le chien ne se laisse plus manipuler autour des yeux.

Dans les cas extrêmes, si cette maladie n’est pas traitée, le chien peut perdre la vision ! (Figure 5)


Figure 5

Causes de la maladie.



a) Origine dysimmunitaire.

Il s’agit de la première cause du syndrome d’œil sec chez le chien : les cellules immunitaires de l’animal détruisent ses propres cellules des glandes lacrymales.
Des signes précoces peuvent déjà être présents entre 2 et 4 ans mais le plus souvent les symptômes se manifestent entre 7 et 9 ans.
Certaines races sont prédisposées à l’insuffisance lacrymale quantitative d’origine dysimmunitaire : West Highland White Terrier, Cocker, Shi Tzu, Cavalier King Charles, Bulldog anglais, Yorkshire Terrier, Schnauzer nain, Pékinois,…


b) Hypoplasie congénitale des glandes lacrymales.

L’animal n’a pas de glandes lacrymales car celles-ci ne se sont pas formées pendant le développement du fœtus. Les signes cliniques apparaissent très tôt dans la vie du chien.
Race prédisposée : Yorkshire Terrier.

c) Traumatisme.

La glande s’atrophie suite à une morsure, une plaie ou une projection de caustique autour ou dans l’œil.

d) Maladies infectieuses.

Chez le chien, il s’agit essentiellement de la maladie de Carré.

e) Radiothérapie.

f) Médicaments.

Les sulfamides et les parasympathicolytiques (atropine).

g) Causes neurologique.

Atteinte du nerf facial ou trijumeau.
Atteinte centrale.

h) Vieillissement.

Race prédisposées : le Cocker.

Diagnostic.



Le diagnostic d’insuffisance lacrymale se réalise grâce à un test permettant de mesurer la sécrétion de larmes : le test de Schirmer (Figure 6).


Figure 6

Traitement.



Le syndrome d’œil sec nécessite le plus souvent un traitement à vie à base de collyres et de pommades ophtalmiques. Plus le traitement est instauré tôt, mieux sera stabilisée l’évolution de la maladie !