Clinique vétérinaire Janson S.P.R.L.

> Revenir aux articles

Race du mois: Le chihuahua

1. Chiens d'agrément ou de compagnie





Il proviendrait de la région Chihuahua dans le nord du Mexique.
Il arriva en Europe après la seconde guerre mondiale.

Ce chien hardi et très vif se caractérise par un caractère fier et volontaire.
Il se montre possessif vis-à-vis de son maître et est plutôt aboyeur et indépendant.

Sa taille varie de 16 à 20 cm pour un poids de 500 gr à 3 kg (Poids maximum autorisé en compétition).

Le chihuahua est une des races présentant la plus grande variété de robes au monde. Le standard précise que toutes les couleurs sont admises.
Chaque couleur présente de nombreuses variantes avec une prédominance pour le fauve, le chocolat.
Il existe deux variétés de poil :
- Le poil est court et bien couché sur tout le corps.
- Le poil long fin, soyeux, lisse ou légèrement ondulé.

Une tête bien arrondie, en forme de pomme (caractéristique de la race) avec ou sans présence d’une fontanelle (trou au niveau du crâne) persistante.

2. Pathologies



a. Système squelettique et articulaire

Dysplasie coxo-fémorale:

Mauvaise coaptation de la tète fémoral dans l'acétabulum (5 stades.
Faible pourcentage, maladie héréditaire non congénitale ce qui signifie que les jeunes naissent avec des hanches saines.
Son déterminisme génétique est: Polygénique et environnement
Maladie a vice rédhibitoires par la loi du 22 juin 1989.
Il semble raisonnable d'écarter le chien de la reproduction.
Dépistage par radiographie vers l'âge de 12 mois.



Maladie de Legg-Perthes-Calve ou nécrose aseptique de la tête fémorale

Il s'agit de la nécrose de la tête et du col du fémur chez les jeunes chiens en croissance.
Rare avec une origine héréditaire et probablement autosomique récessif.
Diagnostic par radiologie lors de boiterie et douleur à la manipulation de la hanche.
Il serait souhaitable de retirer les animaux de la reproduction.



Luxation rotule

Mauvaise position de la rotule dans la trochlée. Cette luxation peut-être médiale (interne) ou latérale (externe)
Elle est classée en 4 stades selon des critères cliniques et physiques.
Très fréquente pour la luxation médiale et touche plus fréquemment les femelles.
Génétique: Une origine congénitale héréditaire de type polygénique ou autosomique récessif pour la luxation médiale
Diagnostic par radiologie et/ou manipulation de l'articulation du grasset.. Il semble raisonnable d'écarter le chien de la reproduction.

Instabilité atlanto-axiale

Mauvaise stabilisation de l’articulation entre l’atlas (1er vertèbre cervicale) et l’axis (2 èm vertèbre cervical) provoquant un déplacement de l'axis dans le canal vertébral et comprimant la moelle épinière (âge d'apparition vers 2-3 ans).
Hérédité probable.
Pronostic réservé.
Traitement uniquement chirurgicale.
Diagnostic par imagerie (radiologie, scanner, IRM) et clinique.
Reproduction des animaux atteints n'est pas conseillée même si le caractère héréditaire n'est pas explicité.



Spina-bifida

Apophysaires épineuses absentes ou anormales, elle touche une ou plusieurs vertèbre consécutives.Les régions cervicales et lombo-sacrée sont les plus touchées (Découverte lors de la radiographie).
Pathologie rare dont l'origine est inconnue

b. Système cardiologique

Persistance du canal artériel

Maintient de la communication fœtale entre l'aorte thoracique et l'artère pulmonaire.
Elle est peu fréquente et son origine est congénitale.
Il est préférable de retirer le chien de la reproduction.
Son diagnostic se fait par échographie cardiaque.

Sténose pulmonaire

Rétrécissement de la lumière de l'artère pulmonaire à sa jonction avec le ventricule droit.
Pathologie fréquente et d'origine héréditaire (polygénique).
Cette pathologie est considérée comme un vice caché.
Son diagnostic se fait par échographie cardiaque.

Endocardiose mitrale

Insuffisance mitrale entraînant une dilatation atriale gauche (très fréquente), augmentation du risque avec l'âge.
Pathologie génétique.
Recherche par radiographie et échographie cardiaque.

c. Système neuromusculaire

Myasthénies grave

Peu fréquente pour la forme congénitale (apparition vers 6 – 9 semaines).
La forme acquise apparait soit chez le jeune chien (3 ans) ou plus tard vers l’âge de 10 ans.
Locus atteint déterminé uniquement pour le Danois (chromosome 28).
Dysfonctionnement de la transmission entre le nerf et le muscle (trouble locomoteur, de déglutition, modification de la voix…).
La forme acquise peut être lié à une tumeur (thymome…) ou la production d’auto-anticorps.
Traitement médical mais avec un mauvais pronostic pour la forme congénitale.
Diagnostic par imagerie ou analyse du liquide céphalo-rachidien.
Un test génétique existe pour le Danois.

Hydrocéphalie

Dilatation du système ventriculaire cérébrale par augmentation du liquide céphalo-rachidien provoquant une augmentation de la pression intracrânienne.
Apparition avant l’âge de 6 mois.L’hydrocéphalie peut être asymptomatique.
Origine congénitale et probablement héréditaire (Polygénique).
Diagnostic clinique et par imagerie (radiologie, scanner, IRM, échographie si fontanelle ouverte).

Lipofuscinoses céroïdes neuronales

Maladie dégénérative caractérisée par une atrophie cérébrale et rétinienne suite à l’accumulation d un pigment dans les neurones du cerveau (trouble de la vision…). Apparition variable.
Forme juvénile pour le chihuahua qui évolue rapidement.
Origine héréditaire – autosomique récessif (protéine déficiente CLN5)
Pronostic sombre avec mortalité vers l’âge de 2 ans.
Pas de traitement.
Diagnostic par imagerie ou analyse du liquide céphalo-rachidien.
Un test génétique est disponible mais pas pour le Chihuahua


d. Système cutanée

Pattern Badness ou hypotrichose progressive en patron

Perte des poils (alopécie) au niveau de la région ventrale et des cuisses (plus fréquente chez les femelles.
Origine indéterminé, diagnostic clinique et histopathologique.
Il est préférable d'écarter le chien de la reproduction.

[u]Alopécie des robes diluées[/u]

L'alopécie touche les chiens à pelage bleu ou fauve.
Génodermatoses la plus fréquente chez le chien.
Origine autosomique récessive (locus D) mais d'autres facteurs sont en cause.
Diagnostic clinique et histopathologique.

Démodécie

Ectoparasitose fréquente. Parasite transmit de la mère aux chiots lors des premières tétées. On peut retrouver ce parasite en petit nombre chez un chien sain.
Origine héréditaire et facteurs intrinsèque (raciale et âge) / extrinsèque (hygiène, désordre alimentaire, immunosuppresseur)
Son diagnostic est clinique et cytologique.
Il est recommandé de retirer la chienne de la reproduction.

e. Système oculaire

Microphtalmie

Globe oculaire anormalement petit (rare)
Origine autosomique récessive.
Diagnostic clinique aisé.

Trichiasis

Mal-implantation ciliaire caractérisée par la déviation de cils normaux ou surnuméraire vers la cornée.
Origine congénitale avec prédisposition raciales. Elle est probablement héréditaire mais de mode inconnu: polygénique ?
Diagnostic clinique avec une lampe à fente.

Kératoconjonctivite sèche

Inflammation aiguë ou chronique des conjonctivites et de la cornée. Elle est la conséquence d'une insuffisance lacrymale de la glande lacrymale principale et de la glande annexe, c.-à-d une insuffisance de la production aqueuse.
Hérédité non prouvée avec prédisposition raciale.
Diagnostic clinique avec le test de Schirmer.
Le traitement est médical.

Luxation du cristallin

Déplacement du cristallin vers l'avant ou l'arrière suite à une rupture des fibres qui le maintiennent en place (origine primaire ou secondaire). Apparition entre l'âge de 4 à 7 ans et souvent associée au glaucome.
Origine héréditaire mais un test génétique est disponible (test ADAMTS 17).
Le traitement est médical pour la luxation postérieure et chirurgicale pour la luxation antérieure.
Le pronostic visuel est réservé.

Dystrophie cornéenne

Perte de la transparence cornéenne provoquée par une accumulation d'une substance suite à un déficit enzymatique et qui est due à un trouble du métabolisme (déficit enzymatique héréditaire). Apparition vers l'âge de 5 à 9 ans.
Origine héréditaire (autosomique dominant)
Un dépistage précoce est difficile.
Son diagnostic s'effectue par l'examen ophtalmoscopique - Electrorétinogramme.
Retirer le chien de la reproduction.

Persistance de la membrane pupillaire

Le plus souvent asymptomatique et sans conséquence pour la vision.
Origine héréditaire (autosomique dominant).
Écarter de la reproduction.

Glaucome à angle étroit ou fermé

Augmentation de la pression intraoculaire (rare). Il s'agit d'une urgence ophtalmique.
Origine héréditaire avec prédisposition raciale.
Diagnostic clinique avec un tonomètre, l'ophtalmoscopie et la biomicroscopie.

f. Système circulatoire

Hémophilie A

Déficit en facteurs de coagulation VIII. Affection congénitale de la coagulation plasmatique la plus souvent rencontrée.
Mode de transmission récessif lié au sexe (gène anormale sur le chromosome X). Pronostic bon selon l activité du facteur VIII.

g. Système respiratoire

Collapsus trachéal

Déminéralisation des anneaux cartilagineux, la trachée devient souple et flasque et la lumière trachéal diminue, il existe 4 stades (fréquente).
Atteint préférentiellement des chiens âgés.
Etiologie inconnue avec causes déterminantes et atteinte neurologique centrale.
Le pronostic est bon pour les stades 1 et 2.

Fente palatine

Défaut de fermeture de la voûte osseuse du palais séparant la cavité nasale et buccale
h. Système urinaire

Urotlithiase (Cystinurie)

Présence de calculs de cystine au niveau de la vessie ou des voies urinaires (fréquente chez les mâles).
Origine héréditaire.
Une alimentation adaptée permet un contrôle des calculs.

i. Système reproductif

Éclampsie ou tétanie puerpérale

Syndrome de la chienne en lactation (dans les 21 premiers jours) suite à une diminution de la concentration en calcium dans le sang (fréquente).
Diagnostic clinique et bilan sanguin.
Apparition souvent 6 semaines après la mise bas.
Prédisposition raciale.

Dystocie

Difficulté lors de la mise bas (très fréquent).
Radiographie et échographie avant la mise bas.
Prédisposition raciale.
Une césarienne est indispensable.



Ectopie testiculaire

Anomalie de position d'un ou des deux testicules (fréquent).
Origine héréditaire (Autosomique récessif)